English

Entreprises écocertifiées

Historique de l'Institut d'Écocertification des
Entreprises

En 2006, un petit groupe d'entrepreneurs américains préoccupés par l'environnement se sont réunis pour développer un ensemble de normes nationales pour lesquelles les entreprises pourraient obtenir une « écocertification ». À cette époque, il n'existait pas de normes uniformes pour évaluer les pratiques environnementales d'une entreprise ou de processus d'accréditation établi. L'Institut d'Écocertification des Entreprises (IEE) a donc été créé.

Le groupe a immédiatement fait appel à un inspecteur qualifié de la Occupational Safety and Health Administration (OSHA), à un inspecteur qualifié de la Environmental Protection Agency (EPA) et à une personne devenue par la suite un professionnel accrédité LEED pour discuter de ce que pourrait signifier être une
« entreprise écocertifiée ». Après des mois de discussion et de recherche intensive, les normes et les critères ont été développés, puis une liste de vérification a été créée, laquelle est plus tard devenue la base de la vérification environnementale de l'IEE.

Au début de 2012, les représentants canadiens se sont associés pour élaborer un partenariat avec l'Institut d'Écocertfication des Entreprises. Par l'entreprise de la division canadienne de l'IEE, ils ont développé des normes et des critères qui conviennent davantage aux entreprises du marché au Canada.

L'IEE permet aux entreprises d'obtenir l'écocertification en travaillant de concert avec elles. L'IEE, l'un des premiers organismes d'accréditation en son genre, est à l'avant plan en matière d'écocertification des entreprises à l'échelle mondiale, grâce à ses bureaux aux États-Unis, au Canada et au Moyen-Orient.

Notre processus

Le processus de certification de l'IEE est simple et direct. L'analyste travaille rapidement et de façon diligente pour accommoder l'horaire, les délais et les besoins particuliers de votre entreprise:

  1. L'analyste environnemental téléphone au propriétaire de l'entreprise, il se présente et répond à toutes ses questions. Après avoir obtenu des renseignements de base, l'analyste fait alors une soumission pour la certification.
  2. L'analyste environnemental envoie par courriel une entente au client ainsi que d'autres documents relatifs à son évaluation.
  3. Lorsque l'entente a été revue, signée et retournée à l'IEE, une facture indiquant le coût du processus de certification est fournie.
  4. Après la réception du paiement, l'IEE travaille avec l'entreprise pour déterminer les délais de la certification ainsi que fournir un guide écologique de transition et les critères d'évaluation spécifiques.
  5. L'IEE mène d'abord une vérification téléphonique, suivie d'une inspection sur place aux dates convenues à l'avance.
  6. Pour conclure le processus de vérification, l'analyste environnemental de l'IEE fait une recommandation sur laquelle l'Institut fonde sa décision d'accréditation.
  7. Lorsque la décision est prise, l'IEE Canada distribue des communiqués de presse aux médias locaux et régionaux concernant la certification de l'entreprise, fournit une séance d'information sur l'écocertification des entreprises aux employés, donne une trousse de certification à l'entreprise et ajoute l'entreprise au répertoire canadien des entreprises écocertifiées.